Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"

mercredi 17 août 2016

▪ Reconnaissance TDS

http://www.ultratrailmb.com

Du 08 au 10 août 2016

Des petites vacances à la montagne, autour du Mont-Blanc, histoire de découvrir certaines portions de ce qui nous attend en cette fin août, sur la Traces des Ducs de Savoie (TDS), 119km, 7250m D+ et 33h max de course.
 
Accompagnés de notre chienne Nicky (berger australien), nous pratiquons de la rando-course assez calme, avec des pauses nécessaires à sa récupération, si on veut qu'elle tienne le coup les 3 jours. Il n'est pas question ici d'entraînement à proprement parler....

Nicky, la "bergère"

Nous procédons dans l'ordre inverse de la course, en fonction de la disponibilité de nos logements...
 
 
1er jour, Lundi 08 août : Les Contamines - Bellevue, soit du 96 au 106e km.
La sortie des Contamines (alt. 1170m) se fait via un chemin très praticable, avec déjà une belle pente. Il en sera ainsi jusqu'au Chalet du Truc, soit une ascension de 530m de D+ sur 3km.

Chalet du Truc



Ensuite, c'est de la descente jusqu'au Chalet du Miage, 2km plus loin. Descente avec quelques beaux passages techniques. Cela relance sur plusieurs centaines de mètres, jusqu'au pied du col de Tricot (alt. 2120m), 500m de D+ sur 3km également.
Chalet du Miage

Col de Tricot au complet !

Très dénudé et bien exposé; il ressemble fort au Grand Col Ferret (CCC et UTMB) pour ceux qui connaissent. Une ascension très pentue et longue, en lacets. Ce sera la dernière grosse difficulté de la course, avec 100km dans les jambes !!
Nous sommes accueillis par un troupeau de moutons.


 
Ensuite, c'est une descente d'abord agréable et roulante, puis plus technique, jusqu'à la passerelle du torrent de Bionassay. Passage un peu impressionnant pour ceux qui ont le vertige, mais qui se passe sans difficulté majeure, c'est très sécurisé.





 
S'ensuit une belle montée technique qui pourrait faire mal...Puis c'est "plat" jusqu'à Bellevue.
Voilà 10km assez technique qu'il nous faudra aborder avec sagesse afin d'assurer notre fin de course.
 
Nous effectuons le retour par de beaux chemins larges via le Champel et retour aux Contamines. Soit environ 20km  et 6 h de sortie sous un beau et chaud soleil.


Ahhh ! on ne s'en lasse pas !!
 
 
2e jour, Mardi 09 août, direction Cormet de Roselend, Cormet de Roselend - La Gitte (66 au 75e km)
 
Après 2h de voiture pour rejoindre Cormet (alt.1967m), via le Lac de Roseland et le col de Méraillet, cela valait déjà le détour !
Lac du barrage de Roselend

Cormet de Roselend

On viendra de là ......!!

 
Nous nous élançons pour une deuxième journée bien chaude.
L'ascension vers le col de la Sauce (alt.2307m) se fait progressivement. D'abord sur un beau chemin, ensuite sur une petite trace, puis des traces vagues "de vache", et ensuite plus rien, droit dans la pente fleurie pour la dernière section en direction du GR que l'on devine loin devant et bien haut, à la vue des randonneurs qui y circulent.
Ben oui, Nicky, c'est raide hein !!


ça ne se voit pas comme ça, mais ça grimpe à 45°, et le GR est au-dessus, là-haut...
 
OUF, les quadris vont bien souffrir sur ce passage, avec un peu plus de la mi-course dans les jambes. Et nous serons de nuit sur l'entièreté de ce passage. Ensuite, on bascule sur l'autre versant en direction de La Sausse. Là, c'est plus roulant et on pourra se défouler quelque peu (mais gare si c'est humide, c'est très glissant !!). Et prudence à la traversée du troupeau de vaches...Le chemin a été récemment rafraîchi et des "pontons" en bois posés dans les passages marécageux afin de préserver la faune.

au fond, La Sausse




Petite pause sandwish à La Sausse
 
Passage assez plat à La Sausse, traversée du torrent, ensuite on contourne le massif des Roches Merles, en longeant le torrent de La Gittaz, via de magnifiques et surprenantes gorges !! Splendide passage !! En direction de La Gittaz (alt. 1665m).




Hameau de La Gittaz

Cette portion dans le Beaufortain est particulièrement dépaysante et très sauvage par rapport à ce que nous connaissons sur la CCC. C'est magnifique et nous prenons le temps d'en profiter !!
 
Voilà à nouveau 9km d'une belle section. Retour vers le barrage de La Gittaz que nous contournons vers la Chapelle de Roselend, pause hydratation à la petite auberge, et récupération de la voiture à Cormet. A nouveau 6h de rando découverte.
Barrage et lac de La Gittaz

Chapelle de Roselend

Ensuite direction Bourg-Saint-Maurice pour la suite....


3e jour :  Mercredi 10 août : Bourg-Saint-Maurice - Passeur de Pralognan (51e au 62e km)

La journée s'annonce plus nuageuse et plus fraîche, ce qui ne sera pas plus mal...
Nous démarrons déjà du haut de Bourg, la traversée de la ville ne nous intéressant pas particulièrement.... De l'alt 850m, nous nous dirigeons dans un premier temps vers le Fort du Truc (alt. 1550m). La montée est raide, en lacets, d'abord en léger sous-bois, ensuite complètement dégagée en prairie.
Au fond, Bourg-saint-Maurice

en vue, Fort du Truc



Vue du Fort du Truc

 
Ensuite, vers le Fort de la Platte (alt. 1976m). La trace est d'abord quasi inexistante en prairie, ensuite des traces "de vaches", puis une trace plus marquée en vue du fort. Ca monte dru dans la pente, avec l'une au l'autre petite relance courte. Passage plat pour récupérer un peu le long du fort...




Fort de La Platte



Ensuite, ça remonte sur chemin plus large. Plus loin, la pente s'adoucit et on pénètre dans un paysage plus "lunaire". Le chemin est plus roulant et il est possible de bien se dérouiller, jusqu'au col de Forclaz (alt. 2300m). Nous traversons une zone "marmottes", que nous pouvons observer au loin...

Fort de La Platte sur son éperon rocheux

Vers col de Forclaz



Le Passeur de Pralognan, c'est par là ...!

Ensuite, ça redescend sur de bonnes traces jusqu'aux 5 lacs, puis c'est la grosse montée vers le Passeur de Pralognan (alt 2580m). Mais nous n'irons pas jusque là, cela nécessiterait encore environ 1h et Nicky montre des signes de fatigue. Puis la température s'est nettement rafraîchi et une petit bruine se met à tomber. De plus, il nous faut redescendre par le même chemin, ce qui ne sera pas des plus facile non plus.
Demi-tour donc...Re-passage aux marmottes, que nous observons encore de plus près...



Puis retour via la Platte, où nous bifurquons sur le grand chemin jusqu'en-dessous du fort du Truc pour récupérer notre trace jusqu'à la voiture.
De nouveau quasi 6h de rando, et une belle portion qui ne va pas forcément nous rassurer ...;-)
Objectif : réaliser le passage de Pralognan avant la nuit....

Allez, c'est bon, maintenant, foutez-moi la paix !!
 
 
Voilà, y'a plus qu'à.... Rendez-vous les 24 et 25 août prochain pour le suivi "Live"..