Bienvenue sur mon blog.
Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre ! N'ayant jamais pratiqué de sport, je suis venu à la course à pied par hasard l'année de mes 40 ans. Comment on devient sportif sur le tard ? Lire ici.
Ce blog est destiné à vous faire découvrir, petit à petit, mon parcours de "sportif", depuis août 2008 et mon plus gros défi à l'époque : UTMB (CCC), 98 km autour du Mont Blanc. Ce qui m'a donné l'envie de partager mes impressions.
2010 = 10 années de courses à pied. Découvrez la rétrospective dans le détail ici.

N'hésitez pas à me rendre visite régulièrement et me laisser vos commentaires. Merci.
Bernard. (Bernard RONGVAUX, Virton, Belgique)

" Un pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités dans chaque difficulté "
"On ne s'arrête pas de courir parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de courir"

mardi 6 décembre 2016

• Trail de la Croix Labbé, Hussigny (F)


http://www.traildelacroixlabbe.caphg.net/

Samedi 26 novembre 2016

23 km - 750mD+

4e édition pour ce trail aux portes de nos frontières. La 3e pour moi.



Comme ce n'est pas loin (40min en voiture), que le temps est clément, et que je n'ai pas d'autre objectif pour l'instant, quoi de mieux que d'aller se dégourdir les jambes, et de nuit de surcroit !!

Un peu moins de monde que l'année précédente, qui avait fait sold out, mais du monde quand même.
Le plan "vigie-pirate" encore d'actualité cette année a été parfaitement maîtrisé et n'a occasionné aucun souci. Pareil pour l'accès et le stationnement.


Je n'ai pour objectif que de me faire plaisir. Je partirai donc dans le dernier tiers du peloton. J'y rencontre pas mal de connaissances de notre région, je ne me sens donc pas seul :-)

Départ à l'heure après un petit briefing clair et net, avec une sono efficace !!





Les 2 premiers km sont abordés sagement, avec le départ en montée dans la traversée de la ville et ses ruelles. Cette fois, pas de bouchon au-dessus des escaliers, ça passe bien.

Le bois est assez rapidement atteint, pour une belle partie de plaisir. Je vais me régaler pendant les 20 premiers km, avec des passages quasi tout en forêt, sur chemins variés, mêlant le roulant au technique, et quelques singles track intéressants. Sans oublier les 3 beaux "murs" qui font bien souffrir les cuisses. Des ravitaillements copieux et des bénévoles "au taquet" pour vous faire passer de bons moments. Même au beau milieu de certains "murs", un petit remontant (c'est le cas de le dire...) est proposé pour les plus téméraires et les plus fous.





"Me f'rait bien une petite pause" ....

Le traditionnel passage à la "Croix Labbé"


Au 2e ravitaillement, vers le 19e km, le parcours a été modifié avec un passage sous la route via un gros tuyau où coule une eau limpide et bien froide qui ne vous invite pas à traîner.



Ensuite les derniers 5 km sont plus roulants et un peu plus monotone, hormis le beau single vers la fin. Sur cette dernière portion, j'accuse un peu le coup et la fatigue, mes guibolles refusant toute relance. je crois que j'ai donné un peu trop dans les grandes montées. Mais tant pis, j'y ai pris plaisir  et réalisé un excellent entraînement.





Je réalise tout de même un classement honorable que je ne découvrirai que quelques jours plus tard lors de la publication des résultats. Car je ne traîne pas après la course (non, même pas une bière, non, non), on m'attend non loin de là pour un petit repas en famille. Une belle mise en appétit, quoi !!

Bref, une excellente organisation à tous niveaux, il ne faut pas avoir peur de le dire quand c'est bien ! Organisation générale, parcours, ravitaillements, balisage, bénévoles, salle, tout quoi ! A recommander! BRAVO à l'équipe du CAPHG.

Résultat : 02:46:31 - 96e/209 classés - 14e/29 enVE2



samedi 29 octobre 2016

▪ 20km des Ardennes, Marche-en-Famenne (B)



Dimanche 23 octobre 2016

20 km 
Pour cet événement, les organisateurs avaient aimablement invité les "Bécasines" à participer aux 20km, suite à leur présence déjà l'an dernier
David (le GO du groupe Bécasine) rameute les troupes. Et c'est ainsi que nous nous retrouvons à nouveau dans cette joyeuse ambiance.
N'ayant pas refait de courses depuis le Mont-Blanc fin août,  c'est une belle occasion de se "dérouiller les guibolles" et se motiver à nouveau.
Toujours en collaboration avec l'Institut Spécialisé de Saint-Mard et ses dynamiques professeurs et éducateurs. Trois enfants sont sélectionnés : Alex, le désormais grand habitué (il est de toutes les sorties), Jimmy le dynamique, et Cédric le petit nouveau.
Nous faisons route dans les minibus de l'Institut, d'abord dans le brouillard, puis vers les éclaircies au fur et à mesure que nous approchons de Marche (courir à Marche, c'est marrant, non ?? :;-).

Dépose du matériel "en kit", puis nous procédons au montage, rapide vu que c'est bien conçu (en 10min, c'est bouclé !).





 Montage sous l’œil avisé du "maître" David (en rouge)

Nous pénétrons dans le grand hall; retrait des dossards (1 par Bécasine), détour incontournable par les WC, petit "galop" d'essai  pour les nouveaux....
C'est confortable, je ferais bien la course ici, moi !!
Puis, photo de famille!

Dans l'ordre, de gauche à droite : Bécasine Cédric, Alex et Jimmy.
Tout cela prenant un certain temps, il nous faut sortir du hall en traversant la foule, et venir nous placer devant la ligne de départ (en nous frayant un chemin parmi la meute de coureurs) car nous partons avant tout le monde.

Bon, on fait quoi alors ???

Nous voilà bien en place!
Quoi ? Changement ? Nous sommes en place trop tard ?
Ah oui, effectivement, il était prévu que nous partions 15min avant tout le monde, mais là, il ne reste plus que 5min, donc ce ne sera plus possible. Nous partirons donc derrière....
Nous nous plaçons gentiment sur le côté pour assister au départ de la meute (environ 1500..?)



 Cette fois, c'est bon, c'est parti !!  Sous le soleil, il fait vite bon courir...



 Nous partons sur route, d'abord sur le contournement de la ville, pour ensuite revenir vers le centre et ses ruelles .
Nous avons vite fait de rattraper les derniers, et il nous faut utiliser un "ouvreur" pour dégager le passage au fur et à mesure de notre remontée.
ici, c'est Martine qui s'y colle. "Pardon, pardon, attention, on passe....".
 Nous quittons les grandes artères pour des passages plus ludiques, sur petite route puis chemins de campagne. Le maniement de la Bécasine se fait plus secoué, mais ça passe bien..

 Bon, ça monte, derrière il faut pousser, tandis que devant il faut tirer, tout en gardant les "bras" de Bécasine le plus possible horizontaux. Courir avec une main immobilisée, cela perturbe assez bien et demande un effort inhabituel. Il faut changer souvent de partenaire ou de côté.

 Certains passages sont plus irréguliers, avec pierres et racines; ça secoue assez bien. Mais Alex ne se plaint pas....
 De nouveau du bitume avant d'arriver au premier ravitaillement (km 7)


 Ca papote, ça discute, ça prend son temps....
"Bon, faut y aller, là, c'est pas l'heure de l'apéro..!!"
Allez, go, go, go !!
Une belle montée sur chemin herbeux nous attend, avant de pénétrer dans la forêt....




 Quelques passages très agréables en sous-bois, il faut être vigilant avec le maniement de notre engin pour ne pas verser notre hôte :-)
Petit talus à passer, délicatement, avant d'arriver au 2e ravito (km 14 env).
Là, nous nous faisons rattraper par une autre Bécasine. L'ambiance est conviviale....
"Crevez-leur les pneus", "Ne les laissez pas repartir", "Prenez tout le temps de vous ravitailler" ... Bref, tout se passe dans la bonne humeur ;-))



La suite se passe également en forêt, avec des passages plus serrés, en pente, en dévers... Notre progression en devient plus lente et délicate...
Ohhhh, là, douuuucement....

Attention au virage.....c'est bon !!

Allez, on tire devant !!!!
Retour sur le bitume depuis un petit moment, puis nous pénétrons dans le camp militaire Albert 1er.
Qui a dit "Ca fait longtemps qu'Albert à levé le camp.." ?? C'est malin hein !! Ah bon, c'est moi ??
Michel, équipé de sa montre GPS, nous tient au courant du kilométrage et nous signale que .... "nous allons quasi arriver" !
Ah bon ? Tu est sûr ??
Car devant nous, 2 coureurs semblent nous ouvrir la route, sur une longue et interminable ligne droite bétonnée...
STOP ! Il y a un soucis....Plus de balisage...Nous faisons tous demi-tour en pestant (grmmmbbblllll...). Deux militaires viennent à notre rencontre, dont un en camion.
"Vous vous êtes trompés parce que vous n'avez pas pris le bon chemin" nous explique l'un deux...
Ahhhhhh, c'est tout militaire, ça !! On s'en était bien douté :-)))))
Un des coureurs grimpe dans le camion... Lâcheur, va ....!
Résultat : quasi 3 km supplémentaires...Pffffffff..
Nous repassons à l'endroit de notre erreur, là où il y a effectivement une flèche au sol..Enfin..une grosse tache blanche qui devait être une flèche, précédée de 2 autres flèches qui indiquent... tout droit...Mais apparemment, nous serions les seuls à nous être trompés...Bon, pas de bol....
Et la "flèche", ce n'est certainement pas le militaire de faction à cet endroit, qui nous a vu partir tout droit sans rien nous dire !!! Ca aussi c'est tout militaire ?? 

Y'a plus de fléchage, c'est pas possible !!!! Nom de D.... !
 Bon, c'est pas le tout de râler, ça nous coupe les pattes et le dernier km va être interminable....
A la sortie du camp, à gauche, ce n'est pas un dépôt de munitions, mais bien de ...bière !! D'autres munitions.....
 Enfin, le dernier virage à gauche nous amène vers le parking du Wex, l'arche des derniers 100m, la traversée d'un grand hall sur tapis rouge, et le podium final !!



 Sous les applaudissements et les acclamations de la salle !!!!Ca méritait bien ça ! :-))
 Voilà, c'est ainsi fait !! Petit ravitaillement d'arrivée, pas très copieux, sans coca..Mais bon, on fait avec ...
Ensuite, douche (froide et à l'extérieur, je m'en passerai volontiers..). Une bonne bière (ah, là au moins, la Chouffe, elle est bonne, on ne s'en prive pas !!) et un bon spaghetti qui retape (payant, mais bon, faut pas trop demander non plus.....).

Démontage et rangement du matos. Prêts pour le retour....



Résultats :

équipe JIMMY : (Michele, Benoit, Marie-France, Georges, Christelle, Christine, Didier)
 02:28:37 - 717e/744 classés




équipe ALEX: (Michel, Jean-Pol, Martine, Sylvia, Céline, Bernard)
 02:43:20 - 739e


équipe JIMMY : ( Didier, Dominique, Florence, David, Bruno, Michel, Olivier)
 02:47:16 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Réaction

En tant que coureur expérimenté et organisateur de courses, je tiens juste à faire un recadrage par rapport à l’article de L’Avenir du Luxembourg du lundi 24 octobre : Un Run2Bike de qualité au Wex.
On peut lire :
-          L’épreuve des 20 km (…). Elle propose un parcours dont la plus grande partie se trouve en forêt. : pour avoir participé, je peux préciser qu’il y avait au moins 60% de route (macadam et béton), avec il est vrai certains beaux petits passages en forêt.
-          Une organisation impeccable (…). Olivier, un habitué des longues courses : « Il y a de quoi manger aux ravitaillements sur les parcours, ce qui est très rare (…) » : Je ne sais pas où court Olivier habituellement, mais beaucoup de courses présentent de véritables petits buffets sur les ravitaillements.
-          Marie, joggeuse occasionnelle : (…) tout ce qu’il faut à l’arrivée : boissons, nourriture, douche. : relativisons, il n’y avait que de l’eau comme aux autres ravitos (du coca aurait été le bienvenu en fin de parcours) ; quant aux douches, beaucoup de coureurs (et coureuses !) n’ont eu droit qu’à de l’eau bien froide, dans des conteneurs à l’extérieur ; heureusement qu’il ne faisait pas plus froid…
-          Je fais beaucoup de courses, mais il n’y a qu’ici qu’on a l’occasion de se faire masser une fois le parcours terminé…, Isabelle, joggeuse confirmée : si certains organisateurs lisent ça, ils vont bondir !! Bien sûr que d’autres courses proposent ce service et depuis bien longtemps.
Car certains prennent les journaux pour la Bible (« si, si, j’te jure, c’est vrai, je l’ai lu dans le journal » !!). Il n’en est rien !!
Quant au Trail « nocturne » : la photo prête à sourire … Il n’y fait visiblement pas nuit. Mais avec un départ à 18h, et sachant qu’il ne fait bien noir qu’aux environs de 19h15 – 30, la grosse moitié des 15 km n’ont pas eu besoin de la frontale, et les premiers du 25 km ont fait une belle économie de batterie également ! 
Sportivement, et amicalement…